Vous êtes ici : Accueil > Fédérations de parents d’élèves > FCPE > ça y est : la table ronde sur les transports a eu lieu ! résultats...
Par : FCPE
Publié : 28 mai 2014

ça y est : la table ronde sur les transports a eu lieu ! résultats...


Nous nous étions engagés à obtenir des améliorations, des réponses à nos soucis concernant les transports scolaires sur les collèges et lycées du giennois...


C’est chose faite.


Suite à un travail fastidieux et de longue haleine, nous avons obtenu la tenue d’une table ronde le vendredi 16 mai en présence des responsables administratifs des transports et des chefs d’établissements du giennois.


Nous n’avons pas regretté nos efforts, cette réunion s’est avérée positive, constructive.


Nous avons pu exposer tous les problèmes dont vous nous aviez fait part (par les fiches navettes, par téléphone ou courriel ou lors de nos rencontres).


Nos chefs d’établissements ont pu également relayer tous les problèmes constatés ayant une répercussion sur la scolarité de nos enfants, sur la vie de leur établissement.


Les dirigeants ont pu s’engager formellement sur certains points. D’autres points nécessitent de leur côté une étude de faisabilité. ( voir liste des points abordés plus loin)


Certaines de nos demandes ne pourront obtenir satisfaction, mais les raisons nous ont été données et en parents responsables, nous les avons entendues : nous savons bien que nous ne pouvons obtenir des services à la carte, satisfaisant chacun d’entre nous personnellement (pour les transports, comme pour la restauration, les emplois du temps, et tout ce qui nous concerne lors de la scolarité, la vie en collectivité implique fatalement une prise en compte de l’intérêt général !)


Nous avons insisté sur le fait que les transports avaient pour beaucoup d’élèves un impact direct sur la scolarité puisque nos enfants ont des journées trop longues jusqu’à près de 12 heures pour certains (manque de sommeil chez les plus jeunes, avec un temps de travail personnel à ne pas négliger, horaires des repas inadaptés...), que les temps de transports et d’attentes où nos jeunes sont sans surveillance, entraînent des risques de harcèlement, trafics, disputes qui peuvent prendre des proportions inquiétantes mais également stresser les plus jeunes ou plus fragiles. Qu’à cela, il ne faut pas oublier qu’en milieu rural, les arrêts de car ne sont pas toujours proches du domicile. Que pour beaucoup, il n’est plus possible de pratiquer une activité sportive ou culturelle.


Les engagements pris lors de l’assemblée :


- tous les cours seront assurés : certains élèves arrivaient en retard ou inversement étaient parfois obligés de quitter les cours avant la fin pour prendre leur car.


- qu’il n’y ait plus de problèmes de dysfonctionnements de cartes sans réponses


- que la procédure en cas de perte ou destruction de carte soit correctement appliquée par les chauffeurs (attestation de 7 jours) afin que plus aucun élève ne se retrouve sur le bord de la route. Lors d’un oubli, le chauffeur remet une attestation pour la journée.


- que chaque problème puisse être signalé et obtenir une réponse en ayant un interlocuteur.


- chacun des établissements recevra le fichier avec le nom et la ligne de car des élèves transportés ce qui réglera les problèmes rencontrés à la rentrée (erreur de ligne, élève refusé alors qu’inscrit, etc...)


- maintien du service spécial pour l’intégration des élèves ulis en Segpa 2 fois par semaine


Les sujets qui sont étudiés en vue d’une amélioration :


Nous avons signalé des lignes et circuits avec de gros soucis (circuits trop longs, horaires inadaptés avec prise en charge trop matinale ou départ trop tardif avec énormément d’attente), même problèmes sur les navettes qui emmènent les élèves du collège jusqu’au parking du lycée.


Chaque ligne signalée sera étudiée afin que des améliorations puissent être apportées dans la mesure du possible. (nous resterons toutefois vigilants sur la notion de « possible » !).


Concernant les lignes surchargées, de part et d’autre, des explications ont permis une meilleure compréhension des problèmes : ainsi quand les élèves sont en stage, les transports peuvent sembler au transporteur inadaptés alors qu’il s’agit de phénomènes ponctuels. Inversement, il y a parfois des places vides dans les cars, et pourtant le chauffeur demande aux élèves d’attendre le car suivant : il y est obligé car il doit évaluer le nombre d’élèves aux arrêts suivants et qui ne seront eux pas desservis par le car suivant et seraient eux condamnés à ne pas pouvoir se rendre dans leur établissement ! A nous parents, d’expliquer ce problème à nos enfants... Le chauffeur ne fait pas ses choix selon la tête de l’élève...


Autre souci qui nous a été signalé, en début d’année, il y a eu des problèmes liés aux élèves qui prenaient le car sans être inscrits (et sans volonté de s’inscrire !) pendant toute la période de « tolérance » qui permettait aux élèves de monter sans carte... pénalisant ainsi les élèves inscrits... Nous souhaitons que les familles agissant ainsi prennent conscience des répercussions sur tout le service, et fassent dorénavant preuve de civisme...


Nous avons également signalé et demandé :


Une meilleure signalisation compréhensible pour les élèves particulièrement au moment de la rentrée.


Concernant les problèmes d’incivilité ou de violence :


- les problèmes de comportement de nos enfants se rencontrent essentiellement sur les circuits très longs ou avec beaucoup d’attente.


- parfois, le comportement des chauffeurs n’est pas adapté (conduite à risque, téléphone au volant, itinéraire non respecté, comportement inadapté au public) ==> en réduisant les parcours, les temps d’attente, beaucoup de ces problèmes n’existeraient plus.


Nous souhaitons que sur les longs parcours, le personnel soit plus particulièrement « formé » à l’accueil de jeunes.


Concernant le coût du transport scolaire :


- En agglomération, par exemple Montargis, les élèves avaient le choix de leur abonnement (100 euros uniquement pour le transport scolaire, 160 euros pour utiliser tout le réseau (plus important que chez nous), possibilité de payer en 11 fois ou de prendre un coupon mensuel à 18 euros... (Dans le giennois, Odulys peut toutefois examiner exceptionnellement le cas des familles rencontrant de grosses difficultés.)


De ce fait, les tarifs trop élevés, entraînent déscolarisations, absentéismes, impayés, retards pour les familles les plus fragiles. Mais également pour les familles qui en ont la possibilité, fin de l’utilisation des transports scolaires ==> moins d’abonnements soit un cercle vicieux, avec moins de lignes et des parcours encore plus longs et des tarifs encore augmentés !


- Nous souhaitons donc une offre plus large, plus adaptée à notre secteur et une révision du choix d’attribution des réductions accordées trop injuste.


En conclusion, nous avons été ravis des avancements, des propositions, et de l’attention portée à nos problèmes de parents. Les participants se sont montrés sensibles et à l’écoute de nos arguments et nous ne doutons pas de leur intention d’apporter toutes les solutions possibles à nos demandes. D’autres réunions sont d’ailleurs envisagées, avant les vacances de Toussaint par exemple pour pouvoir signaler tous les problèmes nécessitant une adaptation.


Toutefois, il s’agissait d’une réunion devant permettre à chacun de connaître les problèmes rencontrés au sein de nos familles, de nos établissements et donc d’obtenir des solutions « techniques », « pratiques ».


Les participants n’étant pas des « élus », (ils ne peuvent changer les choix politiques quant à la tarification par exemple) ils ne sont pas "décisionnaires" et les propositions, projets de modification seront présentés en commission au conseil général à la fin des vacances d’été,


Sur tous ces sujets, nous continuerons à interpeller le conseil général par le biais de ses représentants en conseils d’administrations, ou directement afin d’obtenir des réponses à nos problèmes, réponses qui ne viennent pas toujours ou bien tardivement...


Un grand merci à nos chefs d’établissements pour leur aide précieuse sur ce dossier, pour leur présence à cette réunion, témoignant de l’intérêt qu’ils portent à nos enfant même quand ils ne sont plus sous leur responsabilité !


Un grand merci aux participants ( directeur et chargé du marketing d’Odulys, chefs de service des transports d’Ulys, contrôleur du réseau) qui se sont rendus disponibles, à l’écoute et sensibles à nos problèmes.


Nous souhaitons que ce travail apportera des améliorations conséquentes dès la rentrée prochaine pour de nombreuses familles.


Nous restons à votre disposition tout au long de l’année, à l’écoute de toutes vos remarques.


Les représentants des parents FCPE.